La guérison, une déclaration d’amour de soi.

La guérison est un processus au long cours, qui nécessite un investissement personnel volontaire et déterminé. En effet, elle mène à l’autonomie, à la liberté et donc au bonheur. Elle est en fait l’apprentissage et la conscientisation du sens de la vie à travers notre vie. Cependant, beaucoup de fausses croyances entourent ce processus. Et elles méritent d’être éclaircies. En effet, la guérison est avant tout, un acte d’amour inconditionnel envers soi. C’est acter de se choisir avant tout le reste et faire ce qui est nécessaire et juste pour soi en toutes circonstances, même si cela est difficile. La guérison ne s’obtient donc ni dans la facilité, ni dans la passivité, comme des soins dits de « bien-être ». La nuance est importante car il peut y avoir des hauts et des bas après un soin de guérison, des douleurs corporelles ou autres désagréments. Cela correspond à la libération de certaines énergies (hauts), y compris dans la douleur qui est dans ce cas salvatrice, car elle manifeste une réparation et une libération. Et ensuite, d’autres énergies négatives (bas) se révèleront et devront être à leur tour libérées etc… 

Sens de la guérison.

Lorsque je parle de guérison, je parle de guérison de l’âme qui induit la guérison de toutes les composantes de notre être : corps, esprit, psyché. C’est la seule véritable guérison. Le reste n’est qu’illusion de l’égo et par l’égo, car toutes les consciences sont reliées et forment un tout : l’âme. Rien ne peut être guéri indépendamment des autres aspects du Soi. Et il ne faut pas confondre soulagement (temporaire) et guérison(définitive). La guérison est comme un escalier à monter marche à marche. Elle ne correspond pas à un mieux être qui serait instantané et permanent. Elle se forge. Certes, j’épargne beaucoup de douleurs et de souffrances grâce au temps que je fais gagner à chaque âme sur son cheminement. Néanmoins elle nécessite d’accomplir des choses par soi-même dans la matière. Pendant et après chaque soin, une guérison, une transformation a lieu. Et l’univers, dans son magnifique et parfait timing divin, va à sa suite, vous présenter des personnes, des situations qui vont vous permettre d’acter la guérison dans la matière. C’est-à-dire de « tester » la bonne intégration et compréhension des choses. Vous pourrez alors être moins en colère face à une situation par exemple. Ou vous ressentirez un élan pour déménager, changer de travail. Et le remarquer est déjà la conscientisation de la guérison et de la transcendance. Et si vous ne réussissez pas cette fois-là, cela n’est rien. Vous réussirez la fois d’après, ou la suivante. Car l’univers teste également la patience, la persévérance et la foi.

Comment se déroule la guérison ?

La guérison consiste en la transformation de l’Être par le passage et le retour de sa nature égotique vers sa nature « essence-ielle », celle de son âme. Traverser l’égo pour atteindre l’âme n’est pas chose aisée. Les énergies peuvent alors parfois être inconfortables, voire douloureuses ou donner une sensation de mal être. En effet, l’Être est un tout. Ainsi pour guérir vraiment, il faudra guérir, le corps, la psyché, l’esprit. La Psyché est la porte de passage entre le monde égotique et le monde spirituel. En conséquence, pour guérir le corps par exemple, il faudra guérir certaines émotions et/ou blessures spirituelles. En conséquence, lorsque je parle de décider de guérir, il n’y a rien d’anodin à cela. Le mental et l’égo vont toujours dire qu’ils veulent guérir. Et de préférence tout de suite et de la manière imaginée. Or en réalité, la guérison d’un mal de dos peut impliquer de guérir une profonde blessure ou de perdre le contrôle sur les autres par exemple. Ainsi, il faudra peut être un peu de temps pour libérer la douleur, la cause étant profonde. Décider de guérir n’est donc pas si simple et évident. Nous pouvons être convaincus d’avoir vraiment décidé de guérir, alors qu’en réalité, au fond de nous, nous ne souhaitons pas faire face aux réalités et donc au temps qui conditionnent la guérison. Ainsi, le tout premier pas du processus de guérison est le lâcher prise sur le temps que cela prendra et le résultat. Et voilà pourquoi il est un acte d’amour inconditionnel envers soi : s’aimer c’est s’accorder le temps de guérir, d’accomplir etc…